Le parlanjhe

Depuis des siècles, les langues régionales sont demeurées vivantes parce qu'elles sont liées à la vie et à la culture. Le poitevin-saintongeais est parlé en Poitou, en Vienne, en Deux-sèvres, en Vendée et dans les deux Charentes et bien sûr c'est le parler de Beaumont Saint-Cyr. Véritable langue régionale, il possède une grammaire, un dictionnaire... À nous de le faire vivre ! Nous inaugurons cette rubrique, réalisée par Jaques Sibileau en vous parlant des menhirs de Saint-Cyr. L'écriture est une écriture normalisée. Vous trouverez la "traduction" à la suite et... vous aurez la possibilité de l'écouter.

Vivre à Beaumont avant l’électricité

Souvenirs de Paul Gaborit, né en 1920. Propos recueillis par Françoise Bergeon en 2014 VIVRE A BEAUMONT SANS ELECTRICITE, NI EAU COURANTE, NI TELEPHONE ! On a peine à imaginer la vie sans électricité, et pourtant l’électricité n’a été installée à Beaumont-La Tricherie que vers 1925. Même lorsque je suis entré comme interne au Lycée de... Lire la Suite →

Les stationnaires du télégraphe de Chappe

La ligne du télégraphe optique Chappe, Paris-Bayonne, fonctionna de 1823 à 1851 et traversait le département de la Vienne en 12 postes dont Beaumont au lieu dit « le Télégraphe », situé à une altitude de 153 m et situé à 1300 m au Nord Ouest du bourg. Ce poste était en relation avec ceux de Scorbé-Clairvaux au nord et Montamisé au sud. Les stationnaires sont les employés du télégraphe.

Le passé industriel de La Tricherie : l’usine LEFORT

La Tréfilerie d'acier dite Tréfilerie Lefort L'usine de la Tricherie a été construite en 1939 dans le cadre de la décentralisation par la tréfilerie Lefort de Charleville, fondée en 1891.  L’origine et les ouvriers En 1939, ce sont 140 personnes qui y travaillaient, à la Tricherie, pour la quasi totalité des ardennais qui avaient été déplacés... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑