Les stationnaires du télégraphe de Chappe

Les stationnaires du télégraphe Chappe de Beaumont

La ligne du télégraphe optique Chappe, Paris-Bayonne, fonctionna de 1823 à 1851. Elle traversait le département de la Vienne en 12 postes dont Beaumont au lieu dit « le Télégraphe », situé à une altitude de 153 m, à 1300 m au Nord Ouest du bourg. Ce poste était en relation avec ceux de Scorbé-Clairvaux au nord et Montamisé au sud.
Le travail du stationnaire est pénible et mal payé. Il travaille 365 jours par an, du lever au coucher du soleil. Ils étaient 2 par poste : un travaillait le matin et l’autre l’après-midi. C’était généralement des jeunes cultivateurs célibataires, recrutés sur place.

Année 1824 : Les stationnaires sont  MOREL Louis et NOURY

Année 1825 : Les stationnaires sont MOREL Louis et NOURY de janvier à février puis MOREL Louis et GOUX  de mars à décembre

Année 1826 : Les stationnaires sont MOREL Louis et GOUX en janvier, MOREL Louis et PERINET de février à mai puis MOREL Louis et  CORNEAU de  juin à décembre. 

Année 1828 : Les stationnaires sont MOREL Louis et BERGER Alexis

Année 1832 : Les stationnaires sont : BENIN Jean et BERGER Alexis

Année 1836  : Les deux stationnaires sont  et MIGNON François Henri  « agent télégraphique » né à Beaumont le 17 septembre 1816  (19 ans), célibataire, il est le fils de Mignon François 49 ans, tisserand, et de Delhomme Jeanne 45 ans.
BENIN Jean « agent télégraphique » a 29 ans, il est marié à Rossignol Marie Anne (26 ans). Ils ont une fille Désirée qui a 3 ans

Année 1843 : Les stationnaires sont : MAILLARD François et MIGNON François Henri

Année 1851 : On retrouve MIGNON François Henri  « employé au télégraphe » 34 ans, veuf. Il continuera sa carrière dans l’administration du télégraphe électrique à Poitiers : en 1862 il sera stationnaire responsable de 1° classe au bureau de la gare de Poitiers, en 1872 il est toujours au bureau de la gare de Poitiers.
L ‘autre « employé du télégraphe » est RAVEAU  François Alexandre 33 ans (né le 9 juillet 1817 à Beaumont, il est le fils de François Raveau, tisserand demeurant au bourg et de Marie Levrault. Il est marié à Mignon Rose 30 ans, sœur de son collègue  de travail, ils ont 2 enfants (Henri et Marcel).
Son fils Joseph Alexandre Marcel né le 8 octobre 1847 à Beaumont  sera en 1872 employé du télégraphe électrique  à Poitiers tout comme son père.
En 1873, Raveau père est « employé » au bureau de direction de la ville de Poitiers des lignes télégraphiques et son fils au bureau de la gare de Poitiers.
Nota : Avant d’être à Beaumont, Raveau François Alexandre occupa le poste d’employé du télégraphe à Montamisé.

Voilà deux exemples d’une carrière bien remplie au service du télégraphe.

Type de station qui existait à Beaumont

Sources :
AD 37 Etats de paiements cote 6P52
AD 86 Recensement en ligne
AD 86 Etat-Civil en ligne
Atlas des lignes télégraphiques de Kermabon 1892
Le Picton n°169 janvier/février 2005, étude de JF Liandier sur le télégraphe Chappe dans la Vienne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :