Un brin de gourmandise

Le pâté de Pâques, spécialité « très locale » de Beaumont.

Il faut  :
1 lapin découpé en morceaux (sans la tête),
le même poids, soit environ 1,5kg, en  poitrine de porc coupée en morceaux  de 2 à 3 cm d’épaisseur,
une douzaine d’œufs durs,
du sel (13g au kg), du poivre (4g au kg), du thym, des couennes.

Dans le fond d’une grosse terrine, mettre une couche de poitrine, saler, poivrer.
Mettre une couche de morceaux de lapin, saler et poivrer 
Mettre une couche d’œufs durs entiers

Puis, recommencer (poitrine, lapin, œufs) et terminer par une couche de poitrine. Saler et poivrer.
Recouvrir avec les couennes et mettre au four (thermostat 7) pendant 1 h 30 à 2 heures.

Selon votre goût, vous rajouterez un verre de vin blanc (recette famille Bergeon) ou un verre de café fort (recette d’Alice Gagé)qui formera une bonne gelée.

A manger froid, avec une salade… accompagné selon votre goût d’un rosé sec, un rouge léger ou un blanc type Bourgogne aligoté, Muscadet sur lie ou Alsace mais chez nous, boire plutôt un Sauvignon blanc ou un Gamay du terroir.

On peut ajouter des aromates comme la sauge ou romarin qui sont sont moins traditionnels chez nous.

Bonne dégustation !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :