La Tour de Beaumont : seigneurs et propriétaires

En 1092, elle appartient à Constantin de Beaumont, de Bello Monte
En 1188 à Philippe de Beaumont
En 1277 à Jehan de Beaumont
En 1346 à Jehan de Beaumont, écuyer
En 1390 à Pierre de Brisai, surnommé Ringuet, marié vers la fin du XIVème siècle à Isabeau Baudrié et en secondes noces à Thomasse Levrault, fille de Jean, chevalier, et de Jeanne Bouchet.
En 1430 à Guillaume et Jean de la Lande dont les armoiries sont « d’or au cornet de chasse de sable lié de même, au chef de gueules chargé de trois étoiles d’or, soutenu d’une face de sable »
En 1434, Jean de la Lande, seigneur de la Motte de Beaumont (ou Hôtel de Beaumont) est donc aussi propriétaire de la moitié de l’hébergement de la Tour de Beaumont, l’autre moitié appartenant à son frère Guillaume.
En 1456, la tour passa à Aimery de Brizay, capitaine de Châtellerault, maître d’hôtel du comte de Maine et grand Maître des eaux et forêts du Poitou, lors de son mariage avec Louise (ou Jeanne), fille de Jean de la Lande. 
En 1484 à Abel de Brisai, marié Marquise de Menou. Il était écuyer d’écurie de Charles VIII l’affable.
En 1503 à Jacques de Brisai, chevalier de l’ordre du Roi, lieutenant général pour Sa Majesté Louis XII le père du peuple en Bourgogne, conseiller du Roi en conseil d’État, sénéchal de la Haute et Basse Marche, capitaine d’une compagnie d’Ordonnance. Il fut honoré de la bienveillance particulière des rois François 1er et Henri II. À sa mort il était pensionnaire de la maison du Roi.
Jacques de Brisai avait épousé en premiers noces Avoye de Chabannes, arrière petite fille de Louis XI, comtesse de Dammartin et de Roussillon et en deuxièmes noces, Jeanne de la Barde. N’ayant eu d’enfants ni de l’une, ni de l’autre, ce sont ses neveux qui héritèrent de ses biens par donations faites par Jacques de Brisay à ses neveux Geoffrey et Léon de Nuchèze, enfants de Pierre de Nuchèze et de Charlotte de Brisay, sa sœur aînée, les 18 juillet 1542 et 20 mai 1543.
Par le mariage de Charlotte de Brisai à Pierre de Neuchèze, le fief de la Tour de Beaumont est réuni à celui de Baudiment.

Un commentaire sur “La Tour de Beaumont : seigneurs et propriétaires

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :